top of page

Je fais toujours passer les autres avant moi !





IMPOSSIBLE  de ne pas écrire quelques lignes sur ce sujet !


Peu importe les sujets de départ exposés par les personnes que j'accompagne, nous tombons très très souvent sur ce programme : je fais toujours passer les intérêts des autres avant les miens, je me sacrifie pour les autres.


Plus qu’une croyance, c’est un véritable conditionnement.

J’observe que sa mise en place est souvent précoce, autour de 6-7 ans, parfois avant. La plupart des personnes que je rencontre ont même conscience de fonctionner avec ce programme depuis toujours.

Nous ne sommes donc même pas dans un conditionnement inconscient, nous CHOISISSONS cette posture ! Mais pourquoi me direz-vous ? Parce qu’elle porte en elle la possibilité d’un BENEFICE SECONDAIRE : le sentiment de sécurité.


Beaucoup de ces personnes reçoivent très tôt l’information, implicite ou non, qu’elles ne seront acceptées ou tolérées dans leur famille, leur groupe social, qu’en s’adaptant à des codes rigides, parfois très éloignés de leur identité, et parfois pourvoyeurs de maltraitance. Cette posture est extrêmement puissante, parce qu’à un âge où l’on ne peut pas subvenir seul à ses besoins, tout « doit » être mis en œuvre pour s’assurer d’être en sécurité, c’est-à-dire avoir un toit, des vêtements, de la nourriture et recevoir un peu d’amour disponible, quel qu'en soit la forme.

Alors on accepte, parfois jusqu'à l'innacceptable.


A l’âge adulte, dans le milieu professionnel, ces personnes peuvent aussi remarquer que s’adapter, tout accepter, au mépris de leur bien être et de leurs limites, peut les faire accéder au sentiment d’être respecté, d’être la personne indispensable vers qui l’on peut toujours se tourner, d’être la personne qu’on ne jugera jamais négativement, qui sera toujours validée, ce qui contribue d'ailleurs au sentiment de confiance en soi.


En résumé, dès qu’elles sont en âge de comprendre qu’être ce que l’on attend d’elles leur fait accéder à l’amour, la reconnaissance, au sentiment de sécurité et à la confiance, ces personnes entrent dans une véritable course à l’adaptation, où tous les moyens sont bons pour survivre. Même jusqu’à oublier leur identité, voire oublier la possibilité d’en avoir une !


Les émotions désagréables telles que la frustration, la colère, la tristesse sont alors vécues avec beaucoup de culpabilité et il est fréquent d’avoir tendance à les étouffer, les cacher, pour garder une sérénité et une disponibilité apparentes face aux autres et ainsi continuer d’alimenter « la machine à recevoir amour et reconnaissance ».


Les symptômes d’épuisement du système sont nombreux : mal être diffus -mais profond- avec de la difficulté à en identifier les raisons, culpabilité de se sentir mal car on est alors moins disponible pour l’autre, impossibilité de savoir ce que l’on souhaite, qui l’on est, ce que l’on doit faire, allant jusqu’à un épuisement social total, une impossibilité d’être en relation, de faire des rencontres tant on est fatigué de jouer un personnage, tant on a peur d’être soi-même, tant on n'est pas sûr de qui l’on est.


Rassurez-vous, ces symptômes sont une excellente nouvelle : ils vous indiquent qu’il est temps d’agir ! Et deuxième bonne nouvelle, des solutions existent !


Comment le ThêtaHealing peut m’aider dans cette situation ?


Par l’identification des bénéfices tirés d’une telle posture de suradaptation, l’on peut facilement traiter la peur d’être rejeté ou jugé en redéfinissant ce que signifie être respecté et accepté pour ce que l’on est. Classiquement, voici quelques axes de travail :


-        Identification et prise de conscience de la posture d’adaptation permanente

-        Prise de conscience du caractère péremptoire de cette posture

-        Re définition du sentiment de sécurité et du sentiment d’être aimé

-        Reconnexion à ses émotions pour une reconnexion à son identité et à ses besoins

-        Légitimation de l’identité et des besoins pour réintégrer une relation équitable avec l’autre



 

Si vous vous sentez concernés, avez reconnu en vous une situation similaire et souhaitez agir,


N'hésitez pas à me contacter à l'aide de ce lien https://www.vinanima.fr/contact pour explorer ensemble votre situation,


Ou réservez directement votre séance en ligne via ce lien https://www.vinanima.fr/book-online 


Bien affectueusement,


Vina

 

 

 

 

10 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page